PARCE QU’UN BABY-FOOT NE SUFFIRA JAMAIS…

PARCE QU’UN BABY-FOOT NE SUFFIRA JAMAIS…

La génération des 35-44 ans (et les suivantes…) a trop entendu leurs parents expliquer qu’ils étaient « pressés comme des citrons » puis « jetés » alors qu’ils avaient consacré leur vie professionnelle à une entreprise et elle a réagi… Il est vrai que, si...